Paris e Berlim prestes a montar em conjunto o futuro avião de combate europeu
Jul, 24, 2017
A França e a Alemanha querem desenvolver um sistema de combate aéreo europeu, sob a sua direcção, para substituir as suas frotas actuais de aviões de combate.

 

Paris et Berlin prêts à monter ensemble dans le futur avion de combat européen

 

Quels industriels pour développer l'avion de combat de 6e génération européen, qui remplacera le Rafale et l'Eurfighter?

 

France et l'Allemagne veulent "développer un système de combat aérien européen", sous leur direction, pour remplacer leurs "flottes actuelles d'avions de combat". Mais quid de Londres, qui coopère déjà avec Paris sur un futur drone de combat?

 

C'est une très bonne idée de la France et de l'Allemagne. Les deux pays veulent "développer un système de combat aérien européen", sous leur direction, pour remplacer à "long terme" leurs "flottes actuelles d'avions de combat", a annoncé jeudi l'Élysée, à l'issue d'un Conseil des ministres franco-allemand. Toutefois, Paris devra protéger les industriels français, qui disposent de vrais compétence qui sont largement au-dessus de celles de l'industrie allemande. C'est même un domaine d'excellence de l'industrie française avec Dassault Aviation, Thales, Safran et les 500 PME qui contribuent au Rafale.

 

Interrogé mercredi sur BFM Business, le PDG de Dassault Aviation Eric Trappier veut des "coopérations performantes". Comment ? "il faut donner le travail à ceux qui savent faire et agréger des équipes derrière".  Selon Eric Trappier, Dassault Aviation est "prêt demain à coopérer avec d'autres pourvu qu'on fasse un programme qui soit basé sur une coopération performante". Il a rappelé l'avionneur français avait l'expérience du Rafale,qui est un programme "ultra efficace".

 

"Comment peut-on bâtir demain des coopérations plus efficaces basées sur un besoin unique et non pas sur différents besoins avec un leadership de compétences pour être capables d'être aussi efficaces que les Américains, s'est interrogé Eric Trappier. On peut l'être. Nous, nous avons l'expérience du Rafale, on l'a fait un peu tout seul en France, il est donc ultra efficace".

 

Et quid de la relation franco-britannique sur le drone de combat du futur ? En novembre 2014 Paris et Londres avaient donné le coup d'envoi à des études industrielles pour un futur drone aérien de combat franco-britannique à l'horizon 2030. Dassault Aviation et BAE Systems vont coopérer sur ce projet qualifié "d'historique". La France et le Royaume-Uni ont d'ailleurs annoncé en mars 2016 investir ensemble plus de 2 milliards d'euros pour développer des drones de combat aérien de nouvelle génération. Ils espèrent disposer d'appareils opérationnels d'ici à 2025.

 

Une feuille de route prévue mi-2018

 

"Les deux partenaires souhaitent mettre au point une feuille de route conjointe d'ici à mi-2018", a précisé la présidence française. "C'est une révolution profonde, mais nous n'avons pas peur des révolutions quand elles sont menées de manière pacifique, construite et dans la durée", a souligné le président Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse conjointe avec la chancelière allemande Angela Merkel.

 

"Notre souhait, c'est en effet de pouvoir avoir une nouvelle génération d'avions de combat communs." "Ce sont des projets très lourds, lourds pour nos deux armées et nos deux gouvernements et qui ensuite doivent être exportés. Aujourd'hui, on se retrouve avec des projets lourds, trop de standards et de qualification au niveau européen et parfois une concurrence intra-européenne pour les porter à l'international", a expliqué Emmanuel Macron. "Le but de cet avion de combat commun pour une nouvelle génération, c'est d'abord de lancer de la recherche et développement communs, de pouvoir le préparer ensemble, ensuite l'utiliser de manière conjointe dans nos deux armées -en fonction de nos propres doctrines d'emploi, nous n'avons pas les mêmes et ça restera- et de pouvoir aussi, à travers un travail de coordination que nous allons faire, nous coordonner à l'export sur ce sujet", a poursuivi le Chef de l'Etat français.

 

"Je salue ce projet", a déclaré Angela Merkel, soulignant par ailleurs les "autres projets, notamment les Eurodrones où la France et l'Allemagne s'impliquent fortement", la coopération dans le domaine satellitaire, la coopération numérique et la cybersécurité. Selon l'Élysée, la France et l'Allemagne conviennent par ailleurs "de mettre en place un cadre de coopération pour le prochain standard de l'hélicoptère Tigre, ainsi que pour un programme commun de missiles tactiques air-sol".

 

De nouveaux projets en coopération

 

Les deux nations ont par ailleurs rappelé la création sous l'impulsion de l'ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, d'une "unité binationale d'avions de transport militaire C-130J", conformément à l'accord intergouvernemental signé à Berlin le 10 avril. La France et l'Allemagne "poursuivront également leur collaboration relative à un système majeur de combat terrestre et à un système commun de tir indirect de nouvelle génération, qui s'ouvrira à d'autres pays européens lorsque ces projets seront suffisamment développés. Après l'achèvement réussi de la phase d'étude bilatérale, une feuille de route sera établie d'ici à mi-2018 pour la prochaine étape", selon l'Élysée.

 

Les deux pays ont par ailleurs "souligné l'importance du principe de la poursuite de leur participation commune au programme Eurodrone aux côtés de l'Espagne et de l'Italie", selon la même source. Les ministres de la Défense français et allemand "se réuniront en octobre et en décembre 2017 afin d'évaluer les progrès des actions communes évoquées".

 

Por: Michel Cabirol

Fonte: La Tribune, em 13 de Julho de 2017

 

 

eventos
13
DEZ
2017
Conferências e Debates
Ciclo A Economia e o Futuro - Investimento Transformacio(...)
Faculdade de Economia ...
18H00
publicidade
cadernoseconomia
Contactos
geral@ordemeconomistas.pt
Telf.: 213 929 470
Fax: 213 961 428
Rua da Estrela, n.° 8
1200-669 LISBOA
Horário dos serviços: Dias úteis (9h-13h / 14h30- 17h30)  Contactos dos Serviços:Telefones
Contacte-nos
para qualquer informação
newsletter
fique a par das últimas notícias