Um funcionário do BCE encontrou a forma de quebrar o Bitcoin
Jan, 08, 2018
Objeto de todas as especulações, numerosos banqueiros centrais exprimiram as suas reservas sobre a sulfurosa cripto moeda.

 

Un responsable de la BCE a trouvé LE moyen de "casser le Bitcoin"

 

Objet de toutes les spéculations, nombreux banquiers centraux se sont exprimés leurs réserves sur la sulfureuse cryptomonnaie. C'est au tour d'un des membres du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE) à proposer la solution pour réguler le Bitcoin.

 

L'Autrichien Ewald Nowotny, membres du conseil des gouverneurs de la BCE, s'est prononcé en faveur d'une régulation du Bitcoin, "objet purement spéculatif qui se fait passer pour une monnaie", a t-il déclaré mercredi dans une interview.

 

"Il suffirait d'appliquer la règle de base de toute transaction financière: chaque participant doit divulguer son identité. Cela casserait le Bitcoin", a déclaré M. Nowotny dans un entretien au quotidien allemand Süddeutsche Zeitung. "Nous avons besoin d'une TVA sur le Bitcoin qui n'est pas une monnaie", a-t-il également esquissé.

 

Le gouverneur de la banque centrale d'Autriche reprend ainsi à son compte le crédo de la BCE, qui considère le Bitcoin, cette devise virtuelle et décentralisée, comme une bulle plutôt que comme une potentielle concurrente de l'euro, mais pointe les risques de  blanchiment de capitaux que pose le développement des blockchains et des cryptomonnaies.

 

"Nous venons de décider de ne plus imprimer de billets de 500 euros pour cette raison et nous assistons à un vaste recyclage de cet argent sale dans le Bitcoin", déplore-t-il.

 

Un cours trop volatile pour des paiements

 

Le Bitcoin, cette monnaie virtuelle qui a fait irruption sur la scène financière internationale en 2017, est passé d'environ 1.000 dollars en janvier à plus de 16.000 dollars à la mi-décembre, une ascension vertigineuse faisant craindre une bulle, même dans les milieux financiers rompus à la spéculation et à la volatilité.

 

Le président de la banque centrale autrichienne estime que le Bitcoin est avant tout une mode et souligne l'impossibilité à terme de généraliser les paiements avec une monnaie dont le cours est aussi volatile.

 

"Quand je prends le métro le week-end avec mes petits-enfants il y a toujours quelques personnes qui viennent m'en parler, avant on me demandait si il fallait acheter de l'or", ironise M. Nowotny.

Des responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont aussi récemment exprimé des craintes sur le sujet, tandis que la Banque centrale de Singapour a recommandé aux investisseurs d'agir avec "une extrême prudence" vis-à-vis du bitcoin.

 

Fonte: La Tribune, em 4 de Janeiro de 2018

 

 

eventos
23
ABR
2018
24
ABR
2018
26
ABR
2018
Formação
Acção de Formação "Encerramento de Contas na Perspectiva(...)
Restaurante da Fundaçã...
18H00
08
MAI
2018
Apresentação de Livros
Lançamento do Livro - Investimento Empresarial e o Cresc(...)
Sede da Ordem
18H00
publicidade
cadernoseconomia
Contactos
geral@ordemeconomistas.pt
Telf.: 213 929 470
Fax: 213 961 428
Rua da Estrela, n.° 8
1200-669 LISBOA
PORTUGAL
Horário dos serviços: Dias úteis (9h-13h / 14h30- 17h30)  Contactos dos Serviços:Telefones
Contacte-nos
para qualquer informação
newsletter
fique a par das últimas notícias